LES TYPES DE THÉS

Thé Blanc

Le thé blanc, spécialité chinoise de la région de Fujian, est le thé qui subit le moins de transformation. C'est un thé très fin et très apprécié des connaisseurs. Cependant, sa finesse exige que le thé blanc soit correctement dosé; parce qu'il est volumineux, on a tendance à le sous doser et, de ce fait, on le dit "fade". Correctement dosé, il vous offre des parfums exquis et une tasse pouvant aller du jaune pâle au orange rosé. Afin de ne pas chasser ses subtils parfums, le thé blanc s'infuse avec une eau à faible température (75°/80°C) et ses feuilles peuvent être infusées plusieurs fois. Les feuilles de thé blanc ne subissent que deux opérations: le flétrissage et la déssication. Le thé blanc possède toutes les vertus du thé vert, cependant, une tasse de thé blanc contient 12 fois plus d'anti-radicaux libres qu'un verre de jus d'orange. Il est en tête des actifs anti-âge. 

Thé Vert

Le thé vert (thé le plus consommé en Asie) ne subit aucune fermentation; moins chargé en théine qu'un thé noir, il conserve son goût végétal et frais. Afin d'éviter la fermentation, les feuilles de thé vert subissent trois opérations: la torréfaction, le roulage et la déssication. On attribue beaucoup de vertus au thé vert. C'est un stimulant riche en vitamines et antioxydants. Il se révèle source de bien-être lorsqu'il est bu et utilisé régulièrement de manière préventive (lutte contre le mauvais cholestérol, favorise la digestion, brûle les graisses...). Comme il est dit en Chine et au Japon: "Longue vie à ceux qui boivent du thé vert!".

Thé Oolong

Les thés Oolongs (spécialité du Fujian en Chine et de Taïwan), sont des thés dont la fermentation a été interrompue en cours de processus. Ce sont donc des thés semi-fermentés qui se situent entre le thé vert et le thé noir. Il est souvent dit que deux catégories de Oolongs existent de par leur procédé de fabrication. La méthode dite chinoise serait des thés légèrement fermentés (10% à 15% de fermentation) contrairement à la méthode qui serait plus spécifiquement utilisée à Taïwan et dont la fermentation est plus importante (60% à 70%). En fait, chaque plantation à son propre procédé de fabrication et le degré de fermentation varie en fonction de ce dernier. Le critère le plus sûre à utiliser pour différencier les thés Oolongs se traduit en degré de fermentation. Pour obtenir un Oolong, le thé subit quatre opérations: le flétrissage, la sudation, la torréfaction et le roulage.

Thé Noir

Le thé noir est un thé fermenté possédant de la théine (plus que le thé vert) et des antioxydants (moins que le thé vert). Ses saveurs peuvent être maltées, tanniques mais aussi fruitées et sucrées. Il est le plus utilisé pour les thés aromatisés (mélangé à des fleurs, des fruits, des épices...). La préparation du thé noir se révèle longue et fastidieuse, les feuilles subissent cinq opérations: le flétrissage, le roulage, la fermentation, la torréfaction et le triage. En plus d'avoir les mêmes qualités que le thé vert, le thé noir diminuerait le risque d'infarctus du myocarde et divers composés de ce dernier favoriseraient la densité minérale des os. 

Thé Fumé

Le thé fumé, spécialité de Taïwan, est un thé noir qui, selon la légende aurait été découvert en faisant sécher des feuilles de thé au dessus d'un feu d'épicéa afin de libérer au plus vite la plantation réquisitionnée par l'armée Chinoise en 1820. Un marchand européen passant dans la plantation fût interpellé par ce lot dont le planteur ne savait que faire. Depuis ce jour, le thé fumé connait un grand succès notamment avec le Lapsang Souchong. Il se boit nature ou sucré et se consomme habituellement lors des repas ou l'après-midi. 

Thé Sombre

Les thés sombres ou Pu-Erh (nom de la ville dans la province chinoise du Yunnan) sont des thés post-fermentés. Leur origine remonte à l'époque de la dynastie Tang (618-907). Le procédé de sudation de ces thés entraîne une fermentation non enzymatique. Les thés sombres sont les seuls thés à se bonifier avec le temps. L'âge de ces thés constitue un argument de poids dans certaines ventes aux enchères. Considéré en Chine comme une boisson médicinale, il contribue à réduire le niveau de cholestérol et d'acides gras saturés et aide à la perte de poids. 

Rooibos

Le Rooibos, proche de l'accacias mais différent du théier est la boisson nationale de l'Afrique du Sud. Plantée en culture depuis 1930, la plante du Rooibos est un arbuste pouvant atteindre une hauteur d'environ 1,50 mètres. Le Rooibos de couleur typique rouge et brune a subit toutes les étapes de fermentation tandis que pour le Rooibos vert, le processus de fermentation est interrompu par séchage immédiat de la matière brute. Souvent appelé thé rouge de par la couleur de son infusion, il ne contient pas de théine ni de sucre et est très peu tanin. Il a un goût agréablement frais, fruité, malté et en fait l'infusion idéale pour les enfants. De plus, il contient des oligo-éléments tel que du fluor, du fer, du calcium, du cuivre, de la vitamine C. Aidant à la digestion, on lui attribue beaucoup de propriétés positives dans le cadre du soutien à une nourriture saine.